Zinguerie

toutes vos zinguerieZinguerie

Nous réalisons toutes vos zingueries : habillage de planche, de conduit de fumée, de lucarne, de membron, gouttières de toutes formes, évacuation d’eau pluviale, boîte à eau sur mesure, mais aussi vos ornementations, habillage de façade, habillage design d’intérieur.

Nos zingueries sont pliées dans nos ateliers à partir de feuilles ou de bobineaux de 0,50 à 1,5 mm d’épaisseur sur des longueurs maximum de 3,20m.

Nous travaillons le zinc, le cuivre, l’acier galvanisé, l’acier laqué, l’aluminium laqué, l’inox…

Nos ateliers disposent de plieuse et cisaille numérique de dernière génération ainsi que de plieuse traditionnelle à assistance pneumatique et plieuse à segment. Un équipement performant allié à un savoir-faire transmis par les générations passées, qui nous permet de répondre à des chantiers de tous types.

Zinguerie traditionnelle, moderne, sur monuments historiques ou pliage pour les professionnels de la couverture.


Historique

La zinguerie appelée aussi la ferblanterieLa zinguerie appelée aussi la ferblanterie remonte à 3000 ans av. JC, puisqu'en Egypte et à Babylone se pratiquaient déjà à cette époque la soudure à l'étain et la ciselure.
La technique du fer étamé va se propager lentement sur tous les continents, sans vrai changement dans la réalisation artisanale des objets. Les savoirs faires vont se transmettre notamment aux Grecs, aux Etrusques et aux Romains qui vont utiliser la brasure.
C'est à partir du premier millénaire de notre ère que ces techniques vont se populariser pour aboutir à la fabrication d'instruments de musique, de lanternes, de boucles de ceinture, et de différents ustensiles domestiques.

XVème siècle : Les artisans sur cuivre se mettent à faire aussi des travaux de toiture.
XVIème siècle : débuts de la spécification des artisans sur ustensiles.
XVIIème siècle : invention du fer-blanc obtenu par bain à chaud, entraînant une généralisation de la ferblanterie. La fabrication artisanale "à la demande" d'ustensiles de plus en plus perfectionnés est opérationnelle. Dans le bâtiment on commence à utiliser le fer, le plomb, et le cuivre pour façonner les clochers, les girouettes et les premiers chéneaux.

C'est Colbert qui va contribuer fortement à l'introduction en France de la ferblanterie, en chargeant un représentant du roi de France en Allemagne, l'Abbé de Gravel, de convaincre des ouvriers allemands de venir s'installer dans notre pays. Ces derniers fondent à Beaumont, dans la Nièvre la première fabrique de ferblanterie.

Fin XVIIème siècle : L'Allemagne, l'Angleterre et la Suède introduisent le laminage, qui rend inutile le pénible battage de la tôle.